En parallèle de //

SALON SUISSE DU RETAIL
ET DU POINT DE VENTE

           
WIZAPLACE
Alain Laidet, créateur des salons ECommerce Genève (2007) et ECommerce Paris (2004) et directeur associé de la société Wizaplace
23/04/2018
URL attachée


L’extraordinaire potentiel des marketplaces BtoB

Les marketplaces BtoC drainent dorénavant 50% du e-commerce mondial ! Tout sauf une surprise pour ceux qui suivent les évolutions du e-commerce depuis 10 ans. Mais la même dynamique est en œuvre du côté des marketplaces BtoB, qui s’affirment comme le couteau suisse de la transformation digitale des entreprises.

Le modèle marketplace s’impose en BtoC comme en BtoB

Le magazine de la distribution LSA l’a annoncé en janvier 2018 : les marketplaces BtoC ont franchi l’an dernier le cap des 50% du volume des ventes du e-commerce mondial. Avec Alibaba et Amazon en premiers de cordée, les courbes montent au ciel forcément vite. Mais un phénomène plus souterrain est en émergence du côté des marketplaces BtoB. Outre qu’Amazon Business convertit de nouveaux adeptes à tour de bras dans le monde entier, le modèle marketplace s’insinue lui dans les rouages des entreprises, pour transformer leurs achats et leurs modes de distribution. Un phénomène à observer de plus près.

Le succès des marketplaces BtoC atteste de la prévalence d’un nouveau modèle de e-commerce : les plateformes multi vendeurs. Depuis la naissance du e-commerce en 1995, le modèle mono vendeur a prévalu : telle marque ouvrait son site en ligne pour « disrupter » sa distribution et vendre en direct à ses consommateurs. Toutes les plateformes techniques de e-commerce du marché (Prestashop, Oxatis, Magento, Shopify…) servent d’ailleurs ce modèle. Mais depuis eBay, Airbnb ou Amazon, le modèle marketplace a commencé à s’imposer. Celles-ci réunissent sous une ombrelle de service commune des centaines ou milliers de vendeurs différents. En e-commerce, ces plateformes fédèrent les catalogues électroniques de milliers d’acteurs, pour une expérience d’achat unifiée côté client.

Or, cette qualité-là peut ouvrir de nouveaux horizons de transformation digitale à toutes les entreprises. Le modèle marketplace peut en effet impacter de très nombreuses fonctions : les ventes, les achats, les RH ou ses projets d’innovation corporate. Elle porte une promesse générique transversale à toutes ces fonctions : elle réunit les catalogues électroniques sur un espace en ligne unifié ; elle permet de monétiser ces catalogues ou d’ajouter à cette information des processus dédiés (services achats notamment).

Ainsi le modèle marketplace s'envisage en BtoB pour :

  • Démultiplier ses ventes : agglomérer sur une même plateforme l’ensemble des offres d’un segment de marché et tenter d’en réunir la majorité des acteurs.
  • « Redessiner » son réseau de distribution : réunir sur une plateforme unique l’ensemble des catalogues de produits diffusés par l’entreprise, dont l’ordonnancement et la configuration resteront sa maîtrise exclusive. Ne « restera » ensuite qu’à diffuser tout ou partie de ces catalogues via ses revendeurs.
  • Repenser ses processus achats : réunir sur une plateforme centrale les catalogues de fournisseurs et y donner un accès sécurisé aux collaborateurs dédiés.
  • L’économie circulaire BtoB : instaurer de nouveaux modèles d’échanges et de partage d’information et/ou de ressources entre partenaires d’un même écosystème. 

Une chose est certaine, la marketplace est le couteau suisse au cœur de ces transformations digitales. Son universalité tient à une triple qualité :

  1. Réunir des millions de produits sous une même interface
  2. Assurer un accès transparent grâce aux dernières technologies de recherche
  3. Autoriser une « monétisation » souple des services proposés (vente, échange, abonnements…)

Plus d'informations : https://www.wizaplace.com/fr/potentiel-marketplaces-btob/

Plus d'informations : https://www.wizaplace.com

WEB / ECOMMERCE / E-MARKETING / SOLUTIONS IT & LOGICIELS

<< Retour

# Sponsors 2018

Gold Sponsors